Quelle assurance pour contracter un prêt immobilier ?

Même s’il ne s’agit pas d’une obligation légale, l’assurance prêt immobilier est exigée par les banques dans les dossiers de prêts. Elle va servir à couvrir les mensualités du crédit immobilier, dans l’hypothèse où l’emprunteur ne parvient pas à le faire à cause d’un sinistre (perte d’emploi, maladie, décès…). C’est donc un critère indispensable pour pouvoir profiter d’un prêt immobilier. De nombreux acteurs proposent cette assurance, avec d’un côté les organismes emprunteurs eux-mêmes à travers les contrats de groupe, et de l’autre des organismes externes. Alors, quelle assurance choisir ?

Souscrire une assurance auprès des banques

Les banques proposent ce que l’on appelle un contrat de groupe, une offre négociée auprès d’une assurance partenaire, ou provenant d’une filiale de la banque elle-même. Parmi les assurances de groupe, on retrouve par exemple l’assurance prêt immobilier de certaines banques.

Étant donné qu’il est présenté par la banque avec le prêt immobilier, ce contrat a l’avantage d’être rapide à mettre en place. Son principal inconvénient est qu’il ne convient pas à tous les profils. En effet, la couverture n’est pas déterminée en fonction de l’âge ou de la profession de chacun.

La banque a pris une moyenne de risques pour tous. En d’autres termes, la même assurance est proposée à tous les emprunteurs. Les garanties sont alors souvent très faibles et ne couvriront pas tous les aléas qui pourraient se présenter.

Assurance prêt immobilier : que faire en cas de maladie grave ?

Les banques refusent pour la plupart de garantir les prêts immobiliers par leurs assurances de groupe en cas de pathologies graves. Mais rassurez-vous, votre cas n’est pas perdu pour autant. Pour vous aider, un courtier comme Corefi propose des assurances de prêt immobilier maladie, vous permettant de rendre votre projet immobilier possible.

Ce type d’établissements est spécialisé dans les assurances de prêts immobilier maladie pour les personnes présentant des risques aggravés de santé. Vous pouvez aussi essuyer des refus catégoriques de la grande majorité des compagnies, en raison de leurs exclusions médicales.

Le problème peut se poser si vous souffrez d’une maladie comme un cancer du sein, une insuffisance rénale et respiratoire, un diabète, une invalidité, etc. Là encore, l’aide d’un courtier spécialisé peut être précieuse pour vous aider à trouver une offre adaptée.

Cette solution est aussi à privilégier pour les pratiquants de sports à risque, ainsi que ceux dont le travail expose à certains dangers (voyage à travers le monde, travail en hauteur ou sur des sites dangereux…).

Souscrire une assurance auprès d’un organisme externe

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, vous n’êtes pas obligé de prendre l’offre d’assurance de prêt immobilier proposée par l’organisme emprunteur. Cette option pourrait même ne pas s’offrir à vous si, comme on l’a vu plus tôt, vous souffrez de pathologies graves ou présentez des risques importants en raison de votre travail ou de vos activités.

Heureusement, la délégation d’assurance prévue par la loi Lagarde vous offre la possibilité de souscrire une assurance auprès d’un organisme externe. En revanche, pour que la banque l’accepte, il faut qu’elle comporte au moins l’ensemble des garanties qu’elle exige.

Cette solution permet de profiter d’un contrat individuel, selon le profil de chaque emprunteur et des risques propres qu’il présente. Cela permet ainsi de profiter de prix compétitifs. Il existe de nombreux produits d’assurances pour particuliers connus, il convient de choisir la formule la plus adaptée selon sa situation et ses besoins.

Assurance de groupe ou assurance individuelle ?

Les contrats individuels proposés par les organismes d’assurance sont plus avantageux, surtout si vous avez un profil un peu particulier (maladie, profession à risque…). Ainsi, au niveau du coût, ce dernier varie en fonction de plusieurs critères tels que l’âge de l’emprunteur (les risques augmentent avec l’âge), sa santé (le prix des primes augmente en cas de risques importants) et le nombre de garanties souscrites.

Mais en règle générale, le prix de l’assurance de groupe est plus élevé. Il peut en effet représenter jusqu’à 30 % de l’ensemble de votre crédit immobilier, en raison d’importantes marges prises par les banques. En optant pour une assurance individuelle, vous pourrez alors faire des milliers d’euros d’économies. En effet, le taux est en moyenne deux fois plus bas que ceux proposés au niveau des banques.

Les garanties sont par ailleurs personnalisées selon les besoins de chacun. Vous pourrez rajouter des garanties complémentaires si nécessaire. Un autre élément à prendre en compte : vous aurez beaucoup plus de mal à changer d’assurance, avec un contrat de groupe. En effet, votre banque fera tout pour vous retenir. Il faut d’ailleurs noter que le banquier n’a pas le droit d’augmenter le taux de votre emprunt ou de vous faire payer des frais supplémentaires si vous souscrivez une autre offre d’assurance que celle qu’il propose.

Comment trouver un contrat d’assurance de prêt personnalisé ?

Il existe une multitude d’offres sur le marché pour les assurances. Il n’est alors pas évident de savoir laquelle choisir. Les comparer une à une serait trop long. Pour gagner du temps, mais aussi trouver l’offre la plus adaptée à son profil et à son projet, vous pourrez vous tourner vers des établissements spécialisés dans le courtage d’assurances.

Cela permet aussi de profiter de garanties et de tarifs avantageux. Si vous avez déjà souscrit un contrat d’assurance, vous pourrez toujours en changer. Si le contrat date de moins d’un an, la loi Hamon de 2014 vous offre la possibilité de résilier le contrat au plus tard 15 jours avant la date d’anniversaire de sa signature.

Si le contrat date de plus d’un an, l’amendement Bourquin de 2018 vous permet de changer de contrat d’assurance à chaque date d’anniversaire de la souscription. En revanche, vous aurez à respecter la condition de l’équivalence de garanties.

En d’autres termes, le nouveau contrat devra présenter au moins des garanties équivalentes à l’ancien. Prenez alors l’initiative de contacter auparavant un cabinet de courtage pour vous trouver une nouvelle offre d’assurance plus adaptée à vos besoins.

Author: Cécile Branois

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. Diagnostic immobilier : pourquoi est-il obligatoire ? - […] DPE doit être mentionné dès l’annonce immobilière et non à la signature du contrat comme pour le DDT. En…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest