Point sur l’immobilier à Bordeaux en 2020

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2007, la ville de Bordeaux ne cesse d’attirer le regard de tous les investisseurs par son évolution perpétuelle. En 2016, la capitale girondine a été désignée ville la plus attractive de France. Son potentiel d’investissement a donc augmenté et est devenu plus intéressant. Dynamique et attractive, Bordeaux est l’une des communes françaises à privilégier pour réaliser un investissement locatif rentable.

Le marché immobilier bordelais est en excellente santé, car les prix de l’immobilier ne cessent de grimper depuis des années. Caractérisée par une forte demande locative, la Gironde est un département où vous pourrez louer votre bien sans difficulté. Si vous doutez toujours du potentiel de cette cité dans le secteur de l’immobilier, voici le point sur l’état du marché en 2020.

Immobilier : en 2020, Bordeaux reste toujours une ville attractive

En 10 ans, le prix de l’immobilier bordelais a grimpé de 64 %. Il s’agit de la plus forte augmentation dans une grande ville française. Après cette flambée, les tarifs se sont stabilisés au cours de l’année 2019 puisque la hausse enregistrée était seulement de 1 %.

Toutefois, malgré ce ralentissement qui est à l’inverse des records affichés les années précédentes, le marché locatif de Bordeaux se porte toujours bien et continue d’évoluer. Le loyer moyen d’un appartement vide est de 774 €, enregistrant un accroissement de 5,1 % sur une année.

De plus, il faut noter que le délai de remise en location d’un bien est très court. En effet, pour louer de nouveau un logement, 16 jours suffisent dans la majorité des cas. Le délai d’attente est d’autant plus court lorsque vous vous faites accompagner par des experts tels que Periance Transaction, que ce soit dans le cadre d’une vente ou d’un achat de bien immobilier.

Cette tendance ne s’observe pas seulement au niveau des locations non meublées. Par conséquent, ce n’est pas le marché immobilier bordelais dans sa globalité qui est touché par la stabilisation des prix. Le ralentissement porte sur les tarifs des ventes de biens immobiliers et n’affecte donc pas l’immobilier locatif.

Par ailleurs, on observe la hausse des coûts immobiliers sur Bordeaux métropole. Cette situation s’explique par le fait que certains acheteurs en périphérie de la ville ont reporté l’acquisition des biens qui les intéressent.

Selon les prévisions immobilières de 2020, il faut s’attendre à une augmentation modérée des prix. Une réelle baisse ne sera donc pas enregistrée, mais la hausse des tarifs de ventes ne sera pas explosive comme on a pu le constater les années passées.

Néanmoins, les investisseurs restent nombreux à orienter leurs recherches sur la cité. Il faut également garder à l’esprit que de multiples programmes immobiliers seront lancés et mis en œuvre cette année. Cela devrait donc permettre de soutenir le marché afin qu’il se développe mieux.

Pourquoi faut-il investir dans l’immobilier bordelais ?

La Gironde, un département où il fait bon vivre

Comme énoncé ci-dessus, le marché immobilier à Bordeaux est très dynamique et attractif. En effet, la capitale girondine attire de plus en plus de monde, notamment les habitants de Paris. Cette attractivité se ressent également sur le plan économique, car la capitale du vin est la 2e cité préférée des chefs d’entreprise en matière de ville entreprenante du futur sur le territoire français.

Selon les estimations, environ 58 % des Parisiens seraient prêts à quitter le stress de la capitale pour s’installer dans cette ville où il fait bon vivre. Ces prévisions sont d’ailleurs confirmées par les statistiques. Entre 2009 et 2019, la population de Bordeaux a augmenté grâce à une progression notable de 8 %. De plus, l’analyse des statistiques annonce que la métropole atteindra probablement le million d’habitants d’ici 2030.

Il est évident que la douceur du cadre de vie de cette ville joue beaucoup en sa faveur. Bordeaux est la cité française où l’on mange le mieux au restaurant devant les villes de Paris et de Lyon. On comprend aisément ce classement en observant la qualité de l’environnement dans cette partie du pays.

Le climat est accueillant et de nombreux espaces verts sont aménagés pour le plaisir et la détente de la population.

Avec l’inauguration de la nouvelle ligne TGV en 2017, reliant désormais Paris à la commune en deux heures et l’accent mis sur les moyens de transport doux tels que le tram ou les pistes cyclables, vous n’avez plus aucune raison pour ne pas franchir le pas.

Immobilier à Bordeaux : des dispositifs de fiscalité très avantageux

Opter pour un investissement immobilier dans la ville de Bordeaux vous permet de profiter de plusieurs avantages fiscaux offerts par les dispositifs défiscalisants de la commune.

Le premier mécanisme en vigueur est la loi Pinel, et il est particulièrement intéressant. En effet, cette loi permet à toute personne réalisant un investissement dans le domaine du neuf de profiter d’une réduction d’impôts de 12 %, de 18 % et de 21 % du montant total à placer, selon la durée en mise en location. Toutefois, gardez à l’esprit que pour profiter de cet avantage fiscal, votre bien immobilier doit être certifié label BBC.

Un autre mécanisme de défiscalisation mis en place à Bordeaux est la loi Censi-Bouvard. Ce dispositif accorde une réduction d’impôts de 11 % du montant de l’investissement, pour un plafond de 300 000 euros.

Pour bénéficier de cet avantage fiscal, vous devez réaliser un investissement locatif meuble dans le secteur du neuf et plus précisément, dans une résidence de services. Attention, pour que cette réduction vous soit accordée, la période de location de votre bien devra durer au moins 9 ans et les loyers perçus devront être classés dans la catégorie des revenus BIC et non dans celle de bénéfices fonciers.

Le dispositif Monuments Historiques à Bordeaux est aussi un excellent mécanisme de défiscalisation immobilière. Il accorde une déduction d’impôts aux personnes qui effectuent un investissement locatif dans un monument historique.

Ce système permet donc de déduire tous les frais des travaux de rénovation du revenu brut global et imposable du propriétaire sur une période de 3 ans. Cependant, pour bénéficier de cet avantage fiscal, le bien concerné doit être classé, inscrit ou agréé par le Ministère de la Culture.

En outre, la qualité du bâtiment doit être validée par un professionnel tel qu’un architecte ABF et les travaux de réhabilitation doivent aboutir à une restauration intégrale.

Author: Cécile Branois

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest