Reconversion Professionnelle : Comment changer de vie

Il faut que ça s’ arrête.

 

Après des années d’ efforts sans relâche, le constat est amer: vous faites tout bien comme on vous a dit de faire: Bien travailler à l’ école. Avoir des diplômes. Trouver un boulot pour bien vivre.

 

Oui mais.

 

La réalité, c’est que votre travail ne vous permet pas de vivre la vie dont vous rêviez. Vous faites ce qu’ on attend de vous. Mais au fonds vous aimeriez tant pouvoir changer de vie

 

 

Pourquoi vouloir changer de vie

 

Le réveil sonne.

 

C’ est l’ heure, il faut y aller. Vous n’ avez pas envie. Vos yeux sont grands ouverts. Il n’ y a rien à voir, il fait encore nuit.

 

D’ habitude, vous enfilez votre habit de lumière. En mode automate.

 

Vous vous approchez de votre travail. Vous vous dites: «  Qu’ est-ce que j’ fou là ».

 

D’ habitude oui. Mais pas cette fois.

 

Vos yeux sont grands ouverts. Vous ne vous levez pas.

 

Vous devez trouver une solution, mais que faire pour changer de vie?

 

Vous vous sentez coincé(e). Il faut bien payer les factures et manger. Vous n’ avez pas le choix. Si seulement vous pouviez faire un travail qui vous plaise, qui soit bien payé et où vous décideriez de vos horaires, de ce que vous avez envie de faire et à quel moment le faire.

 

Zut, cette fois vous devez vraiment vous lever.

 

Vous courrez, mais au fonds vous marchez à reculons.

 

Ça y est. Vous êtes en approche. Vous enfilez votre masque pour faire bonne figure. La transformation opère à mesure que vous avancez.

 

Voilà. Vous êtes arrivé(e). En retard.

 

Il faut que ça change.

 

Devez-vous chercher une reconversion professionnelle? Devez-vous trouver un moyen de devenir rentier ? Ou devez-vous simplement continuer à faire le gros dos jusqu’ à la retraite ?

 

 

Je sais déjà ce que vous allez faire pour changer de vie parce que je suis passée par là.

 

 

Vous savez quoi, je suis quasiment certaine que vous allez tenter les trois. C’ est l’ instinct de survie.

 

Vous allez chercher ce que vous pourriez bien faire pour changer de profession. Vous allez chercher comment vous créer des sources de revenus en plus pour vous enrichir. Et puis les années vont passer et vous serez toujours là. A subir l’ ennui de votre train-train quotidien.

 

Je suis restée plus de seize années dans un travail qui ne me convenait pas avant de prendre une décision radicale.

 

Votre situation est préoccupante, mais pas désespérée

 

Passer à côté de sa vie est l’ une des pires expériences qui’ on puisse connaitre. Parce que, enfant, on avait des rêves qui n’ étaient pas d’ être un esclave enchainé à son travail et à ses factures.

 

Non.

 

Vous rêviez pour vous d’ une belle vie. Une vie où vous auriez fait ce que vous vouliez. Comme vos super héros. No limit. Vous pouviez peindre votre vie de n’ importe quelle couleur et sauver le monde avec vos super pouvoirs.

 

Alors, que s’est-il bien passé ?

 

Enfant, vous ne vous demandiez ni comment faire pour voler comme spider-man d’ immeuble en immeuble, ni si vous aviez les qualités requises pour être une princesse. Vous l’ étiez. Tout simplement.

 

Vous n’ aviez pas peur que votre prince charmant ne vous trouve pas jolie à cause de vos rondeurs et s’ en aille avec une autre. Non. Vous étiez la plus belle. Vous vous sentiez confiante.

 

Vous n’ aviez pas peur de mourir terrassé par l’ horrible méchant qui voulait vous mettre à genoux et vous faire mordre la poussière. Non. Vous étiez le plus fort. Vous n’ aviez peur de rien.

 

Peu de temps pour profiter de votre argent. Peu d’ argent malgré les heures de labeur. Oui vous vouliez être libre, mais vous ne l’ êtes pas.

 

On vous demande de vous contorsionner dans une boite de plus en plus petite. Mais vous le savez, un jour, vous n’ y entrerez plus. Vous êtes déjà à l’ étroit. Pris(e) au piège. Vous vous demandez à quoi sert cette course folle et où ça mène. Quelque chose ne colle pas.

 

Est-ce donc si terrible ?

 

Bien sûr que oui ! C’ est carrément terrifiant et angoissant!

 

Laissez-moi vous montrer comment reprendre votre vie en main.

 

Etape 1 pour changer de vie: Arrêtez de vous appauvrir tout(e) seul(e).

(Si ce n’est pas votre cas et que vous savez générer de l’ épargne, passez à l’ étape 2) 

 

Je sais, je sais : Nous sommes entourés d’ « experts » financiers vous disant de connaître votre solde une fois toutes les dépenses enregistrées, de régler vos factures selon les délais impartis, de mensualiser les charges et impôts, même de négocier une autorisation de découvert auprès du banquier, et que tout cela finira par faire boule de neige et vous permettre d’ épargner.

 

Faux. Archi faux.

 

Ces gens-là ne croient pas 1 seconde en l’ efficacité de leur méthode . Ils ne vous conseilleraient pas de négocier une autorisation de découvert si ça marchait. Et peu importe que vous gériez régulièrement vos comptes, que vous ayez de gros ou de faibles revenus, vous ne parviendrez pas à épargner comme ça.

 

Faire passer vos dépenses, vos factures et vos découverts avant votre épargne c’est une excellente méthode pour enrichir les autres: vos enseignes favorites, vos créanciers, et votre banque qui se gave d’ agios grâce à vous.

 

Ce genre de conseils vous fait perdre votre temps et votre argent. Entrer vos revenus et dépenses dans un tableau de calcul qui vous donne le résultat ou positif ou négatif, ne vous permettra pas d’ épargner. C’ est ce que prouvent vos comptes en banques, pas vrai? Vous êtes loin d’ avoir des centaines ou des milliers d’ euros de côté qui vous permettraient de quitter votre boulot aujourd’hui même.

 

Attendez:

 

Ne vous méprenez pas. Oui, il faut régler ses factures et ses créanciers, et je vous encourage à toujours honorer vos engagements. Mais certainement pas avec une méthode avec laquelle vous ne travaillez que pour payer vos factures, et où vous finirez par devoir régler votre carburant avec votre découvert pour aller travailler chaque jour.

 

Qu’ est-ce qui fonctionne alors ?

 

Le secret, c’est que vous devez être votre créancier le plus important. Ce que vous devez faire en premier, c’est vous payer vous.

 

Je vous explique:

 

Que font la plupart des gens avec leur tableau de trésorerie ? Ils entrent leurs revenus. Ils totalisent les dépenses. Et ils font une soustraction pour regarder ce qu’ il leur reste éventuellement pour épargner.

 

Grosse erreur. Si vous voulez mettre la machine en route pour épargner automatiquement, il faut absolument commencer votre tableau par un pourcentage dédié à l’ épargne et à l’ investissement. Vous vous verser des sous à vous.

 

Vous ne savez pas comment faire pour dégager un pourcentage de vos revenus pour l’ épargne et l’ investissement chaque mois et vous n’ avez pas le temps ? C’ est bien le problème et votre priorité.

 

Voyons, croyez-vous sincèrement qu’ en ne prenant pas le temps de vous occuper de votre argent vous parviendrez à le multiplier?

 

Il faut arrêter le délire.

 

Je sais que je suis cash avec vous. Mais c’ est parce que personne ne peut générer de la richesse sans savoir déjà préalablement s’ occuper de l’ argent qu’ il a entre les mains. C’ est la base.

 

Au lieu de chercher à devenir riche facilement et rapidement avec des méthodes ou des jeux qui vous appauvriront et retarderont votre enrichissement, réduisez vos charges , supprimez vos dépenses inutiles, épargnez, investissez pour commencer à vous enrichir

 

Clairement, si vos charges dépassent 50% de vos revenus, vous vivez au dessus de vos moyens et vous vous privez d’ épargner et d’ investir.

 

Prenez les décisions qui s’ imposent pour respecter cette simple règle de base afin de renverser la vapeur. Oh, je sais, certains vous diront que vous aurez plutôt l’ air de vous priver que d’ être en train de changer de vie. Mais vous connaissez la fable de la cigale et la fourmi. Il faut faire preuve de volonté et d’ endurance. Les débuts ne sont pas toujours très confortables, mais ça finit par payer et souvent, plus rapidement qu’ on ne se l’ imagine. Cela change vos finances et vos perspectives d’ avenir professionnel.

 

Cela fonctionne. J’ ai réussi à épargner et à investir dans mon premier immeuble locatif. Clairement, ça n’ aurait pas été viable sans cette méthode de gestion de mon budget. Aujourd’hui, et en seulement trois années je me suis constitué un patrimoine diversifié, un « matelas » en cas de besoin, et j’ai quitté mon emploi salarié.

 

Je vous promets que lorsque vous apprenez à gérer l’ argent que vous avez déjà, non seulement vous renversez la vapeur, mais surtout cela vous sera utile dans vos opérations d’ investissement mais aussi pour savoir gérer de plus grosses sommes par la suite.

 

Etape 2: Changer de vie ou vous entêter dans la voie toute tracée qu’ on vous vend.

 

Les médias nous bassinent de films d’ horreur: C’est le désarrois partout. C’ est la crise. Tout va mal: l’ immobilier va mal, la bourse va mal, l’ or va mal, les taux d’ intérêts s’ effondrent, les impôts augmentent, les remboursements maladie, les salaires, les retraites et les aides sont revues à grands coups de sécateur. Les « grands » de ce monde, nos politiciens, entourés des meilleurs conseillers en finances et en économie ont généré une dette colossale et ne parviennent pas à redresser la barre.

 

Difficile d’ imaginer que le quidam lambda que nous sommes, n’ayant pas une telle armada de conseillers à sa disposition, puisse quant à lui réussir à générer de l’argent. La question est: Pourquoi malgré ce triste contexte certains partis de rien parviennent tout de même à s’ enrichir et à gagner une certaine liberté?

 

La vérité, c’est que ce qu’ on appelle la crise fait parti du processus mis en place dés la création du système monétaire par les décideurs de ce monde. Ce n’est pas un malencontreux hasard de circonstances. Et non. Il n’ est pas prévu que la « crise » soit résolue sous peine de voire l’ effondrement du système tout entier. Ce n’est pas dans l’ intérêt d’ une minorité décideuse.

 

Les médias appartiennent à cette minorité. Ils relayent très bien le message de terreur.

 

Le système scolaire tel qu’ on le connait aujourd’ hui, lui-même, trouve son modèle dans l’ enrôlement militaire prussien pour affirmer la nation face à la domination napoléonienne et former ses citoyens en partie pour s’ en servir après. Le but: être l’ élite.

 

On vous vend qu’ il faut être meilleur que les autres. On se moque de vous. Il y aura toujours meilleur, plus beau, plus riche, plus jeune que vous, pas vrai? On se garde bien de vous révéler que la clef de la réussite réside dans le fait d’ être meilleur par rapport à soi-même pour devenir qui on veut.

 

On vous conditionne à avoir peur de tout et de tout le monde. On veut que vous soyez docile et apeuré(e). Vous êtes plus facile à manipuler: les temps sont durs, serrez-vous la ceinture pour qu’ on s’ en mette plein les poches. Ça vous dit quelque chose? Mais on se garde bien de vous dire que la crise ne fait pas disparaître l’ argent. Que ce qu’ on appelle la crise est en réalité un système bien ficelé qui change juste l’ argent de mains et que vous pourriez avoir votre part du gâteau.

 

On vous a fait miroiter une belle vie si vous faites comme on vous dit de faire. Mais vous n’ êtes pas plus libre maintenant adulte chaque jour au travail que vous ne l’ étiez sur les bancs de l’ école, n’ est-ce pas ? Là encore on se garde bien de vous dire qu’ on vous a bien eu(e).

 

Qu’ on soit bien d’ accord:

 

L’ éducation, l’ information et les projets de vie sont précieux, et je vous invite à toujours développer vos connaissances, à vous informer (autrement qu’ en ingurgitant la merde des médias), et à identifier vos aspirations profondes. Mais certainement pas dans le but de remplacer Sisyphe: être condamné à accomplir des tâches et à les reproduire indéfiniment, pour le seul besoin d’accomplir ces tâches.

 

Comment faire alors pour sortir de ce cercle-vicieux ?

 

Vous aurez beau tourner le problème dans tous les sens, au final, il n’y a qu’ une seule réponse possible.

 

Vous ne pouvez pas vous extraire du système, mais vous pouvez surfer sur ses «  failles » pour gagner en liberté et en qualité de vie. D’ autres le font, pourquoi pas vous.

 

Je vous plante le décor:

 

Lorsque comme beaucoup, vous dépensez dans des objets qui vous créent un plaisir immédiat mais vous empêchent d’ épargner, vous vous appauvrissez et vous retardez le moment où vous pourriez quitter votre taf.

 

Lorsque vous choisissez de défiscaliser parce que tout le monde trouve qu’ il paie trop d’ impôts, vous défiscalisez certes, mais vous vous asseyez sur la rentabilité. Vous ne vous enrichissez pas et vous retardez le moment où vous pourriez vivre avec plus de liberté.

 

Idem lorsque vous jetez par les fenêtres votre temps à faire des choses inutiles qui ne vous rendent pas plus épanoui(e) mais que c’est socialement cool de les faire.

 

Ce qui est dommage pour vous, c’est que suivre ce que tout le monde fait ne suffit plus pour générer de la richesse. Le temps où les études garantissaient l’ emploi bien payé et où l’ emploi était à profusion est une idée obsolète. Le temps où il suffisait de remettre au goût du jour un bien immobilier pour que les acheteurs se bousculent à la porte et vous fassent faire une belle plus-value est révolu. Le temps où il suffisait de mettre son argent sur une assurance-vie pour se constituer un patrimoine financier ne veut plus rien dire aujourd’hui. Et les produits de défiscalisation ont laissé bien des ménages en galère financière sans possibilité de trouver des locataires tant les biens et les loyers sont sur-évalués.

 

Il y a peu de chance que vous puissiez générer des sommes folles et lever le pieds au boulot avec ce genre de plan.

 

Désespérant?

 

Oui.

 

Sauf si vous vous prenez de passion pour une activité et que vous la monétisez.

 

Sauf si vous êtes capable de surmonter vos peurs en agissant avec vos tripes pour aller au bout de vos idées.

 

Si vous faites ça, je vous garantis que vous allez vous ouvrir des portes, que vous allez beaucoup apprendre et apprendre très vite. Vous allez découvrir de nouvelles opportunités, et surtout vous allez multiplier votre argent et gagner en liberté.

 

Ce n’est pas que tout sera facile. Quand je pense à mes débuts dans les investissements, je faisais vraiment n’ importe quoi. J’ ai même vendu à perte une fois en foirant la négociation avec les acheteurs. C’était pitoyable. Carrément nul. Mes résultats reflétaient mon état d’ esprit de l’ époque; Des croyances bien arrêtées sur tout et la peur finalement dirigeaient mes choix.

 

Aujourd’hui, je regorge d’ idées et je les mets en oeuvre si c’est vraiment ce que j’ai envie de faire. Et peu importe que des « experts » en tout genre me disent que je vais droit dans le mur. Chacun de mes investissements, je les aime. Je les ai voulu avec mes tripes. Ils m’ ont beaucoup appris et m’ ont permis de quitter mon emploi salarié.

 

Tout ceci n’a été possible qu’ avec une seule technique.

 

Suivre ma propre voie.

 

Si vous suivez votre propre voie, votre vie ressemblera de plus en plus à celle que vous souhaitez, c’est logique. Votre démarche sera empreinte d’ une force qui vous permettra de soulever des montagnes, au lieu de ressembler à des allers-retours stériles entre « je fais, je ne fais pas », à un sur-place peureux qui ne donne aucun résultat.

 

Vous vous constituerez votre patrimoine selon vos propres besoins et une vie qui vous ressemble.

 

Suivre sa propre voie, c’est oser sortir des sentiers battus pour vivre des moments uniques. C’est accepter d’ aller vers vos rêves, accepter votre singularité qui fait de vous la seule personne capable d’apporter vos compétences naturelles au monde et de briller dans les domaines qui vous intéressent.

 

Je vais vous raconter une histoire qui va vous aider à comprendre ce que c’est.

 

Ce n’est déjà pas facile de quitter un emploi mal payé dans lequel on ne se sent pas bien. On se dit que d’ avoir un travail c’ est déjà bien. Mais si on a un salaire confortable et un emploi stable, c’est encore pire. On n’ aime pas ce qu’ on fait, mais on reste quand même car le risque est encore plus élevé. La marche est haute, ça fait peur.

 

Sauf si ça devient presque une question de vie ou de mort.

 

Depuis longtemps je voulais arrêter le métier d’ hôtesse de l’ air. Je ne voyais plus les gens que j’aimais. Ni ma famille, ni mes amis. J’ ai été mariée 7 ans. Il m’ arrivait fréquemment de ne pas voir mon mari pendant plus de dix jours. On se croisait à peine. J’ ai passé une grande partie de ma vie seule. Entourée d’ étrangers de passage oui. Dans des escales à l’ autre bout du monde parfois et dans de somptueux hôtels certes, mais j’ étais seule.

 

Beaucoup de mes collègues déclaraient des cancers. Mes propres taux millisieverts dus aux rayons cosmiques étaient élevés. Je ne récupérais plus de la fatigue. J’ étais au bord de l’ épuisement mental et physique.

 

Les médecins me disaient: « tout le monde est fatigué, faites des siestes à angle droit sur une chaise quelques minutes, on ne va pas agrandir le trou de la sécu parce que vous êtes fatiguée ».

 

J’ ai essayé. Votre tête trop lourde tombe. Là vous vous réveillez en sursaut avec un putain de torti-coli. Ça fait 2 minutes. Vous êtes censé avoir récupéré. Vous avez juste envie de découper la chaise en morceau. De dormir pour toujours.

 

C’ était devenu marche ou crève.

 

Alors, quitte à prendre un risque, autant suivre ma propre voie.

 

Être plus libre, faire ce qu’ on aime vraiment. Voilà ce que nous attendons tous.

 

Si à un moment donné, l’ envie de vivre est plus forte que le besoin de survivre, c’ est là que commence votre aventure.

 

Oser marcher sur son propre chemin n’ est pas si facile à faire pour la plupart des adultes. Les enfants, eux, vivent ce qu’ il veulent vivre naturellement.

Reconversion professionnelle est recherché plus de vingt deux mille fois par mois dans le moteur de recherche Google. Sans cesse, des milliers de personnes cherchent à améliorer leurs conditions de vie. Autant de monde qui n’ est pas à la place qu’ il devrait être. Pourtant, tous ne vivront pas la vie qu’ ils veulent au final. Pourquoi?

 

  • parce que la plupart ne passera jamais à l’ action. La peur. La flemme. Les croyances.

 

  • parce que beaucoup de ceux qui essaieront abandonneront rapidement. Sans volonté et sans action de votre part, les choses ne bougeront pas, c’est une certitude. Mais vous devez savoir que toute votre bonne volonté ne suffira pas. Les actions que vous mènerez ne donneront pas forcément les résultats que vous attendez. Vous pouvez le constater vous-même. Certains tirent leur épingle du jeu même en partant de rien, pendant que d’ autres rameront toute leur vie même en ayant eu des tas d’ opportunités.

 

  • parce que sans changer vos « bonnes » vieilles habitudes qui vous ont menés là où vous êtes, vous aurez beau savoir comment gérer votre argent et dans quoi investir, elles vous amèneront toujours à avoir les mêmes résultats.

 

Créer sa propre voie, ce n’ est pas faire ce que fait tout le monde. Suivre sa propre voie, c’est partir à la découverte de soi pour bien identifier ses rêves. C’ est être créatif dans leur mise en oeuvre même si les autres vous regardent d’ un air inquiet pour vous. C’ est y croire et tout mettre en oeuvre pour y parvenir même si les autres n’ y croient pas.

 

Quand vous y parvenez, vous redevenez l’ enfant que vous étiez jadis. Vous devenez petit à petit la personne qui vous fait tant envie d’ être. Vos résultats deviennent ceux de cette personne. Vous créez la vie de vos rêves tout simplement.

 

Ce n’ est pas faire semblant ou subir peureusement. C’ est se battre pour vivre pleinement.

 

Evidemment que vous vous battez déjà, et pas qu’ un peu! Alors pourquoi ne pas vous battre pour changer de vie.

 

Pour vivre votre propre voie, vous devez redevenir un authentique coeur d’ enfant.

 

  • Vous devez identifier ce qui vous convient à vous. Savoir ce qui vous fait kiffer. Où vous voulez aller. Une majorité de personne se « balade » dans la vie sans autre but que de chercher quoi faire le week-end ou aux prochaines vacances. Ou pire: comment payer les factures. Ce n’ est pas ça le but de votre vie. Vos aspirations profondes vous connectent immédiatement au seul chemin possible pour vous mener à la réussite de votre changement de vie.

 

  • Vous devez définir une vision globale de ce que vous voulez faire en rapport direct avec vos aspirations profondes, et créer une ébauche de plan d’ actions à mener. En créant votre plan, vous êtes déjà dans l’ action. Ça ne sert à rien de tout planifier à la virgule près car vous verrez que ça ne se passe jamais entièrement comme on l’ imaginait. Ce qui se passe à tous les coups, c’est que le chemin est truffé d’ obstacles. Mais en les franchissant, les opportunités se présentent.

 

  • Je partage les astuces que j’ utilise pour surmonter les problèmes au point de les faire disparaître. C’ est une habitude à prendre indispensable pour aller de l’ avant. Les jeunes enfants non encore conditionnés socialement par toutes sortes de peurs, ne se font pas les nœuds au cerveau que nous nous faisons. Ils ont des solutions très simples à tout. Ce sont aussi de redoutables négociateurs. En cas de besoin, l’ avis d’ un enfant (à qui on expose les choses avec des mots adaptés sous forme de devinette et en posant les règles du jeu) peut être fort utile (si vous parvenez à traduire sa réponse dans votre langage à vous sans déformer le conseil). J’ ai résolu des litiges avec des administrations grâce à ce type de conseil simple, efficace et qui va droit au but.

 

  • j’ ai essayé de retrouver mes croyances de l’ époque où je ne me sentais pas sur les bons rails professionnels pour écrire cet article et tenter de vous aider. J’ ai beau les avoir entretenues pendant des années, j’ avoue avoir eu beaucoup de mal à les retrouver, parce que je n’ ai plus rien à voir aujourd’hui avec la personne que j’ étais avant. Comment est-ce possible ? Parce que nos croyances sont les pilotes automatiques de ce que nous réussissons ou échouons dans nos vies. Si je n’ avais pas réussi à faire évoluer ces croyances, j’ aurais pu faire ce que je voulais, je serais resté coincée au stade d’ avant. Si vous ne devez retenir qu’ un point de cet article, retenez celui-là.

 

Vous êtes redevenu un véritable coeur d’ enfant ? Parfait. Voyons ce que vous devez faire pour atteindre vos objectifs à tous les coups.

 

Etape 3: Devenez le héros de votre histoire.

 

Concrètement, qu’ est-ce qui fait qu’ entre deux personnes qui s’ actionneront, l’ une atteindra son but, et l’ autre pas?

 

Ecoutez. Si vous aimez les histoires où vous êtes le héros principal, alors bienvenue dans la vraie vie. Parce que c’ est comme ça que ça se passe dans la réalité. Que vous le vouliez ou non.

 

Vous ne pourrez réussir à atteindre votre objectif de changer de vie que si vous devenez le héros de votre histoire.

 

Voici une histoire:

 

Une torpille est la plupart du temps en dehors de sa trajectoire, pourtant elle atteint son but à chaque fois. Alors comment fait-elle?

 

Son « secret » est qu’elle corrige sa trajectoire à chaque instant!

 

Faites pareil. Réajustez le tir en permanence comme ça:

 

  • Vous lisez cet article parce que vous souhaitez changer de boulot
  • Votre cible: atteindre une certaine liberté
  • Votre plan d’ action:

 

  1. Découvrir ou redécouvrir ce qui vous fait vraiment tripper et apprendre dans les domaines qui vous intéressent.

  2. Définir les objectifs à atteindre en rapport avec ce qui vous fait tripper, ainsi qu’ une vision globale de ce que vous voulez faire.

  3. Observez et mesurez les résultats: créez des stades intermédiaires pour atteindre vos objectifs si la marche est trop haute d’ un coup.

  4. Changer vos croyances qui vous empêchent d’ avancer: si vous croyez que ce que vous voulez faire n’ est pas viable parce que vous ne pourrez pas en vivre, vous ne pourrez pas en vivre. Vous échouerez pour valider votre croyance. Vos croyances doivent servir votre but à atteindre, travaillez-les en permanence.

  5. Générer de l’ épargne avec une bonne gestion de votre argent à l’ aide d’ un tableau de planification budgétaire.

  6. Investir dés que vous savez gérer votre argent. Vos investissements doivent refléter vos aspirations. N’ allez pas faire de la location immobilière si vous ne supportez pas l’ idée d’ avoir à faire de prés ou de loin à des locataires, ou rénover des biens si vous ne supportez pas les travaux. Et même si vous connaissez quelqu’ un qui fait ça et que ça marche très bien pour lui. Suivez votre voie et choisissez d’ investir dans ce qui vous correspond: ça peut être investir dans un business ( immobilier de courte durée, sites en ligne, drop-shipping, proposer vos produits, votre expertise, vos inventions…), investir dans le business des autres ( business angel, Actions, parts SCI, SCPI…), investir dans l’ art, le vin, les métaux précieux, les terrains, les inventions, la musique… Privilégiez les investissements sur lesquels vous pouvez agir directement, diversifiez avec des investissements moins directs, mais que vous pourrez « larguer » facilement si les résultats n’ étaient pas à la hauteur de vos espérances. Fuyez les produits qui vous enchaineraient pour des années sans possibilité d’ action de votre part ni possibilité de retrait.

  7. Observez et mesurez les résultats. Multipliez ce qui donne de bons résultats. Améliorez ce qui ne donne pas les résultats escomptés: changez de stratégie et observez la réaction. Ça marche, multipliez. C’ est pire, changer de stratégie puis observez et mesurez les résultats… Vous avez compris la chanson. N’ attendez pas qu’ il soit trop tard pour prendre des décisions radicales de changement. Quoiqu’ il arrive, faites appel à votre créativité.

 

 

  • Observez votre plan d’ action global et mesurez les résultats. Multipliez ce qui fonctionne et diversifiez. Faites différemment pour ce qui n’a pas fonctionné. Persévérez.

 

Avec ce plan d’ action, vous avez toutes les chances d’ atteindre votre cible à l’ instar de la torpille. Si cette histoire vous plait, elle peut être la vôtre. Et vous pouvez vous y mettre maintenant. Les résultats vous paraitront si détonnants que bientôt vous aurez du mal à vous souvenir comment vous pensiez avant. Mais vous apprécierez le chemin parcouru dans votre changement de vie.

 

Votre capacité à être le héros de votre histoire peut vous faire vivre la vie de vos rêves, en choisissant la voie parfaite pour vous, la seule capable de vous rendre vivant(e).

 

Et maintenant vous allez pouvoir suivre cette méthode qui vous apportera ce que vous voulez bien plus rapidement qu’ en attendant une promotion, un potentiel gain aux jeux de hasard, ou en exerçant des professions que vous n’ aimez pas dans différentes boites toute votre vie.

 

Votre situation actuelle est le point de départ. Mais le point de départ ne compte pas beaucoup, pas plus que les éventuels « échecs » de parcours que vous avez pu ou pourriez rencontrer. Ce qui compte c’est ce que vous allez apprendre sans cesse et qui vous amènera pas après pas vers la réussite de vos projets de vie.

 

À partir de là, la question n’est plus de savoir si vous allez réussir à changer de vie, mais quand.

 

En fonction de votre situation actuelle, de vos aspirations et de vos croyances, vous pouvez changer la donne en seulement quelques années voire quelques mois. Pour vous donner un repère, à 1500 euros par mois de salaire fixe et environ la même somme en primes de vol, cela m’a pris 3 ans.

 

Etape 4: Construisez votre nouvelle vie.

 

Vous comprenez pourquoi vous n’ avanciez pas ? Les milliers de gens qui souhaitent changer de vie font cette même erreur de s’ assoir sur leurs rêves. Ils ne peuvent pas y parvenir comme ça. Vous avez fait ce que la société attendait de vous, alors qu’ en fait c’est vraiment la dernière chose à faire.

 

Maintenant que vous avez mis en route la machine vers votre réussite, vous allez pouvoir déployer toute votre créativité pour bâtir votre empire à vous.

 

Des finances florissantes. Une épargne matelas. Des investissements qui vous passionnent et qui rapportent. Ils vous prendront du temps parfois. Mais quoi de mieux que d’ être rémunéré(e) pour faire ce qu’ on aime.

 

Développez votre propre style d’ investissement. Mixez plusieurs types entre eux et faites en sorte que l’ un soit le levier de l’autre: par exemple, ce que vous apprenez en investissant dans des formations ou des livres doit vous permettre de prendre des raccourcis et de faire moins d’ erreurs pour faire d’ autres investissements plus conséquents. En autre exemple, si vous aimez la danse et que vous investissez dans un business pour donner des cours, vous pouvez parallèlement investir dans une caméra et un site internet, vous filmer pour les diffuser au reste du monde sous forme de cours en ligne payants et ainsi faire des ventes H24 de vos cours même quand vous dormez… Les possibilités sont infinies, vous devez juste être créatif(ve) dans la façon de monétiser vos passions.

 

Il existe des tas de façons de créer de la richesse. Chaque jour, quelqu’ un crée une entreprise pour faciliter la vie des autres avec ses services et produits. Des avancées percent en permanence. Le monde est une fourmilière d’ idées innovantes qui ne s’ arrête jamais.

 

Les investissements rentables sont des business qui apportent des solutions là où il y a un manque. L’ astuce dans tous business est d’ offrir à vos potentiels clients ce dont ils ont besoin, mais de leur vendre ce qu’ ils veulent.

 

Il ne faut pas réinventer la roue. Mais vous devez créer une roue qui vous ressemble. Utiliser une recette qui fonctionne pour d’ autres, mais la revisiter à votre façon.

 

N’ importe qui peut opérer un changement radical de vie. Vous en êtes capable. Et ce qui est formidable, c’ est que ça va vous apporter une hallucinante confiance en vous. Vous savourerez votre « chance ». Vous pourrez presque regretter de ne pas l’ avoir fait plus tôt, mais vous aurez tellement mieux à faire à ce moment là.

 

Vous vouliez une certaine liberté, c’ est exactement ce que vous allez pouvoir construire.

 

Vous pouviez choisir de chercher des solutions miracles qui promettent des gains rapides. Vous pouviez décider de vous mettre devant la télé pour oublier que demain ressemblera à hier en attendant la retraite.

 

Mais vous avez choisi d’ être la source de vos revenus, de ne pas compter sur l’ état.

 

Ce n’ est pas un choix anodin. Vous ne choisissez pas le chemin le plus facile. Suivre sa propre voie demande des efforts, de l’ action, de la persévérance.

 

Mais puisque vous êtes encore là, c’est que vous avez la conviction que vous devez faire ce qui semble difficile aux yeux de la plupart des gens pour vivre le reste de votre existence la vie qui vous convient.

 

D’ ailleurs au train où vont les choses, ce qui semble difficile aux yeux de la plupart des gens est peut-être bien plus facile que ce que vivront ceux ayant choisi de serrer les dents jusqu’ à la retraite. Eux connaitront peut-être un changement de vie qu’ ils n’ auront pas choisi.

 

Je vous garantis qu’ emprunter le chemin qui vous épanouira va tout de même vous faire passer par les montagnes russes émotionnelles. Ça peut aussi être angoissant parfois. Notre vie entre les mains du jour au lendemain, c’est « Y a t-il un pilote dans l’ avion? ». Vous pouvez vous faire peur tout(e) seul(e).

 

Parfois même, vous vous direz « c’est chaud », vous vous direz aussi: «  là, c’est bon j’ ai stabilisé l’ affaire, ça vol droit », suivi d’ un: « maintenant, il faut que j’ amorce la descente », « je ne sais pas faire, j’ ai jamais fait », « ok, la tour me dit de sortir les volets, il est où ce putain d’ bouton? », « allez je compte sur toi beauté, pose toi comme une fleur »…

 

Les montagnes russes je vous dis!

 

Mais quand vous l’ aurez fait, votre joie sera grisante. Votre confiance va prendre un sacré coup de booster. Et vous verrez, vous en redemanderez encore. Vous mordrez les projets qui vous passent par la tête à pleine dents. Vous aurez sûrement envie de partager avec les autres qui douteront peut-être encore malgré l’ évidence, et se demanderont quelle est votre légitimité pour parler de ces choses là. Mais vous, vous aurez passé un cap et serez fier(e) de vous.

 

Alors n’ abandonnez jamais vos rêves. Faites simplement les choses à votre façon et en accord avec vos aspirations profondes. Je vous assure que vous avez bien plus de pouvoir de renverser les choses et de changer de vie que vous ne l’ imaginez.

 

Faites-le, et vous ne serez plus jamais frustré(e).

 

Faites-le, entamez un changement de cap dans votre vie et construisez la vie de vos rêves. Peu importe votre situation. Peu importe votre âge. Peu importe vos revenus. Vous allez vous découvrir des compétences et vivre des instants au delà de vos espérances. Plus qu’ une simple reconversion professionnelle, vivez comme vous n’ avez jamais vécu jusqu’ ici.

 

Tout le bonheur,

Cécile

Sujets relatifs

Pas assez de Revenus? Commencez par Colmater les f... Pensez-vous que d' installer de la belle faïence et un splendide parquet en bois exotique dans votre salle de bain avant de réparer la fuite des canal...
Dans quoi investir concrètement dans ce contexte c... Ça y est vous y êtes.   Ça soulève les tripes, n’ est-ce pas?   Pourtant au début, rien ne laissait présager une telle ivresse.   ...
La clé du succès dans le blogging c’est quoi... Ça devait finir par arriver.   Après des mois de travail acharné, je dois me rendre à l’ évidence: mes premiers pas dans le blogging ne rencont...
Equipez votre location meublée d’ un aimant ... La location de courte durée de biens immobiliers a pris beaucoup d’ ampleur ces dernières années et la concurrence fait rage. Entre l’ offre de locat...

Auteur: Cécile Branois

Partager cette publication sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest