La clé du succès dans le blogging c’est quoi ?

Ça devait finir par arriver.

 

Après des mois de travail acharné, je dois me rendre à l’ évidence: mes premiers pas dans le blogging ne rencontrent pas un grand succès.

 

Me lancer dans un domaine entièrement inconnu me rappelle mes débuts dans les investissements immobiliers.

 

Alors, se jeter à l’ eau quand on ne sait pas nager, ça donne quoi ?

 

En chiffres: flop cuisant ou début du succès.

 

Le couperet des courbes statistiques de Google Analytics tombe: à peine 100 visites par mois.

 

Je sais. C’ est chaud.

 

Pas chaud bouillant. Plutôt chaud glacial.

 

Le trafic est stationnaire. Régulier, mais faible.

 

Les commentaires ? Quasi inexistants. Pas de vrai partage alors que c’est l’ essence même d’ un blog.

 

Au moment où je vous écris, quelque part, je me demande pour qui j’ écris et si ce que je partage peut aider. Je n’ en sais rien.

 

Le taux de rebond, lui, est encourageant. Ouf. 50%, c’ est honorable. Ça me laisse à penser que le contenu vous intéresse quand même.

 

Très encourageant: le nombre d’ inscrits. Quelques dizaines malgré un nombre de visiteurs qui ne se bousculent pas à la porte.

 

C’ est vrai que je pars de loin:

 

Sans connaissance en blogging, en marketing et en informatique, j’ai investi dans la formation d’ Aurélien Amacker « un blog qui rapporte en 31 jours ». Je voulais une méthode pas à pas pour démarrer.

 

Elle est excellente. Pour créer un blog. Elle permet aussi de connaitre quelques rudiments de monétisation, notamment la publicité.

 

Mais mes blogs ne rapportent pas un rond.

 

La plupart des régies publicitaires demandent une année d’ existence et un certain succès dans la fréquentation du site avant d’ accepter de travailler avec vous.

 

Des liens et inscriptions dans des annuaires m’ ont valu des pénalités par Google. Mes blogs ont été spammés en prime par des gens peu scrupuleux.

 

Deux mois après leurs parution en ligne, les blogs ont fait l’ objet d’ attaques de hackers. Il m’ a fallu apprendre sur le tas pour réussir à sécuriser les accés et permettre de débloquer les pages d’ erreur qui les rendaient inaccessibles .

 

Une fois vos codes volés et les hackers introduits dans votre système, allez renommer votre fichier .htaccess à la racine de votre blog en passant directement par votre client ftp. C’ est du chinois pour certains d’ entre-vous ? Ça l’ était pour moi aussi !

 

Vous pouvez toujours demander de l’ aide à WordPress.org, mais ce sont des bénévoles. Ils ne sont pas à votre disposition. « Si vous voulez éteindre un feu, n’ appelez pas à l’ habitation du pompier » m’ a t-on dit. « Alors viiiite, donnez-moi le numéro des pompiers s’ il vous plait ». Pour contacter les pompiers: « Rendez-vous sur le forum, cherchez si quelqu’ un a déjà eu le même incident, si il a été secouru et le partage en ligne, à défaut remplissez un formulaire pour vous inscrire, ouvrez un topic et…. »

 

J’ ai alors demandé à des blogueurs ayant trouvé la clé du succès de bien vouloir me coacher officiellement. Je veux dire contre rémunération. L’ un m’ a dit, je cite: « compte tenu du volume de recherche (plutôt faible), de la concurrence (plutôt élevée), vous n’êtes pas dans la bonne voie pour générer des revenus avec vos blogs ». Un autre, m’a fait un devis dans lequel était prévu des honoraires, mais pas de garantie d’ un quelconque résultat.

 

Pas la moindre.

 

Le succès d’ un blog n’ est pas qu’ une question de techniques, cela dépend essentiellement du contenu et de la thématique. Ok. Mais l’ accès aux techniques d écriture, de SEO ou de promotion pouvaient m’ être garantis tout de même.

 

« Je ne peux pas promettre ce que je ne peux pas tenir » me disait-on. Mais pour le prix que vous me demandez, il y a bien quelque chose que vous puissiez tenir, non?

 

Non.

 

Cela pouvait donner envie de jeter l’ éponge. De ne plus jamais entendre parler de blogging. Investir dans l’ immobilier, c’est du gâteau à côté.

 

Vous voulez que je vous dise, je suis certaine que j’aurais laissé tomber il y a quelques années. A quoi bon se taper la tête contre les murs surtout quand on n’ y est pas obligé.

 

C’ est justement parce que je n’ y suis pas obligée que c’ est donc un véritable choix. Mais pourquoi ?

 

Pourquoi vouloir créer un blog à succès.

 

« Je serai toujours du côté de ceux qui n’ ont rien, et contre ceux qui iront jusqu’ à briser la tranquillité de ce rien » Lorca

 

 

Ça peut paraitre étrange.

 

Mais cette citation empreinte d’ empathie illustre bien l’ élan à être utile aux autres qui m’ a toujours habitée. Faire de l’ humanitaire. Devenir médecin sans frontière plus tard et sauver des vies. C’ étaient mes rêves. Mes amis m’ appelaient « Mère Thérèsa », toujours à défendre la veuve et l’ orphelin.

 

Se sentir utile, nous le voulons tous.

 

Au final, pas d’ humanitaire dans des contrées lointaines. 2 en math au bac. Pas besoin d’ en dire plus.

 

Voici comment ça s’ est traduit au fil du temps:

 

Avec les connaissances que j’ acquérais pour gérer mes finances personnelles et mes investissements immobiliers, j’ ai fini par être sollicitée par un homme du bâtiment, proche de la retraite, que je côtoyais sur mes chantiers de rénovation. Il voulait que je l’ aide à atteindre ses objectifs. Ce fût le premier d’ une série de personnes. J’ aidais mes collègues aussi à 10 000 mètres d’ altitude.

 

Plusieurs de ces personnes m’ ont remerciée et encouragée à devenir conseillère pour aider plus de gens. Elles me disaient: « c’est incroyable, avec toi, je comprends tout ». Mais conseillère… pas pour moi.

 

Lorsque la Compagnie a lancé ses plans de départ volontaires pour raison économique,  je gagnais bien avec mes investissements et je voulais partir. C’ était une aubaine.

 

J’ ai voulu déposer ma candidature avec pour projet de reconversion professionnelle: la gestion de mon patrimoine. Mais dans le cadre du dispositif de départ, la gestion du patrimoine immobilier et financier était incompatible. Je risquais le refus.

 

Certains blogueurs m’ ont beaucoup appris. Je me suis dit que je pouvais aider davantage de gens en partageant ce que je savais via le blogging. J’ ai déposé ma candidature au départ. Ils ont accepté. J’ai fait le grand saut.

 

Bloguer c’ est:

 

    • l’ opportunité de réaliser mon rêve d’ être utile aux autres
    • l’ opportunité de continuer à apprendre dans ce qui me passionne
    • et pour l’ investisseuse que je suis, cela représente une opportunité de diversification de mes investissements.

 

Sauf que pour le moment, cet investissement n’ est pas un franc succès.

 

Est-ce que ça signifie que c’ est un flop? Rien n’ est moins sûr.

 

La situation pourrait être grave, mais elle n’ est pas désespérée.

 

Me vautrer publiquement pourrait être grave.

 

Pas pour moi. Pour vous.

 

Dans cette nouvelle aventure, j’ en suis au même stade que vous qui apprenez à gérer vos comptes ou à investir. Je suis une bleue. Tout à apprendre.

 

Mais j’ utilise des techniques expérimentées avec succès dans mes autres investissements. Je partage d’ ailleurs avec vous comment surmonter les problèmes, prendre des décisions, et créer la réussite  selon les mécanismes d’ enrichissement.

 

Je fais cette expérience en direct live avec vous.

 

Le blog est un succès ? Vous aurez assisté en prime time à la naissance d’ une réussite qui semblait loin d’ être gagnée à ses débuts.

 

En d’ autres termes, vous aurez la garantie que ça marche.

 

Si j’ y arrive en partant de rien dans ce domaine, vous aussi vous pourrez réaliser vos rêves avec succès même si aujourd’hui c’est le néant.

 

Attention:

 

Ce n’ est pas parce que je serais une piètre blogueuse, que c’ est la même chose en immobilier. Je suis une excellente investisseuse immobilière.

 

Vos finances ne sont bien évidemment pas liées à mes performances en matière de blogging. Je peux donc perdre de l’ argent avec cet investissement à un moment, et vous connaitre des finances et des investissements florissants de votre côté, ça va sans dire.

 

Mais vous pourriez légitimement vous dire que ce que je vous raconte ne marche pas.

 

A l’ inverse, une aventure couronnée de succès qui a connu des débuts plutôt proche de la déconvenue, est toujours enrichissante et inspirante pour les autres.

 

On y trouve des clés. Pour soi.

 

Cette expérience que je fais est une mise en pratique devant vos yeux de la mécanique qui permet de parvenir au succès.

 

C’ est sûr. C’ est plus confortable de parler d’ expériences réussies déjà vécues que de faire les choses sous les feux de la rampe sans savoir précisément quand le succés va se présenter.

 

Mais la réussite arrivera. Car elle se construit.

 

Ce qui veut dire que si vous ne lisez pas cet article aujourd’hui:

 

    • parce que vous ne faites pas parti(e) des visiteurs du blog
    • ou parce que ça ne présente pas un grand intérêt pour vous à ce jour

 

Vous le lirez avec beaucoup d’ attention. Bientôt. Pour savoir comment j’ ai fait et faire pareil à votre tour. Peut-être.
Savoir pourquoi je fais cette aventure, et savoir que certains d’ entre-vous – les abonnés du blogs notamment – comptent sur moi, me motive à continuer.

 

Même si encore une fois, tant que vous n’ avez pas franchi la ligne d’ arrivée, certains vous diront toujours qu’ ils n’ y croient pas. D’ autres que s’ ils étaient vous il ne feraient pas de cette façon.

 

Perso, j’ écoute.

 

Je retiens ce qui me semble pertinent.

 

Mais au final, je suis ce que mon instinct et mon coeur me disent de faire. Eux seuls connaissent le chemin.

 

Ils détiennent la clé du succès, mais il faut être dans l’ action et réagir vite.

 

Vous pouvez tuer le succès de votre blog avec pas grand chose. Sauf si vous réagissez.

 

Au début, il y avait l’ impulsion. Cette envie d’ aider en partageant mon expérience.

 

Elle est intacte.

 

Une formation pour prendre des raccourcis. Je me heurte à ses limites.

 

Partager mon expérience. Échanger avec vous. Bah, voilà que la gestion des aspects techniques accapare le temps que je voulais vous consacrer.

 

Ma première grande décision ? Faire appel à un expert en référencement naturel pour une meilleure visibilité.

 

  • Nous avons opté pour une stratégie de longue traine en SEO, plus pérenne dans le temps.
  • Nous avons débuté un travail de visibilité sur les réseaux sociaux également. Là encore, la graine est plantée, mais il y a un délai avant que l’ arbre ne pousse et soit vigoureux.
  • Les blogs se sont refait une petite beauté, et nous allons continuer à améliorer les fonctionnalités et le design de certains éléments.
  • Trois Passeports doivent voir le jour au plus tard début 2016. L’ un des trois a fait l’ objet d’ un beta-test grâce à quelques abonnés volontaires.

Je remercie chaleureusement celles et ceux qui ont joué le jeu. Leur aide a été précieuse. Ils bénéficient à vie et gratuitement du produit dans son intégralité sous sa forme initiale en remerciement.

  • Un sondage a été spécifiquement créé pour le retour d’ expérience suite au test. Le produit a globalement été bien perçu. Des améliorations ont été apportées en fonction des remarques.

Tous les participants n’ ont pas eu le temps d’ expérimenter le Passeport avant l’ envoi du sondage. Mais je reste en contact avec eux.

  • Le sondage en ligne accessible à tous les visiteurs afin de vous exprimer librement sur les difficultés que vous rencontrez, montre qu’ en majorité vous ne parvenez pas à épargner automatiquement.

J’ ai donc décidé d’ offrir la possibilité de télécharger mon tableau perso de planification budgétaire (partie du « Passeport pour Commencer à Vous Enrichir »). Il sera téléchargeable gratuitement par tous les abonnés du blog (sans obligation d’ achat du Passeport bien entendu).

 

Voilà six mois que je publie deux articles par semaine ( un sur chaque blog) afin de donner un maximum d’ informations gratuitement pour vous aider.

Mais je viens de prendre une décision radicale:

 

Pendant plusieurs mois, j’ ai écris comme ça me venait.

 

SEO oblige. J’ ai dû apprendre la technique d’ écriture utilisant les mots clés pour «plaire » à Google, et être accessible par vous.

 

J’ ai cafouillé. Merdé même on peut le dire. Appris. Et finalement, j’arrive à écrire SEO.

 

Avec le travail de mon prestataire et cette technique d’ écriture, les blogs sont remontés dans le rang global des moteurs de recherche. L ‘expert continue de travailler la confiance de Google qui est pour le moment de … zéro.

 

Pendant qu’ il fait son travail, je remarque de mon côté que je voulais écrire pour partager (comment ça je radote? ;)). J’ écris ça c’est sûr. Mais pas forcément comme je le voudrais.

 

Le rythme est tenable.

 

oui.

 

Si je ne fais que ça. Entre la recherche des idées, la recherche des mots clés, l’ écriture SEO, la mise en forme, le travail des liens, la recherche de la photo et sa mise en forme, les méta données, l’ extrait, le texte de promotion… bref, comment développer une véritable stratégie de réussite globale?

 

Et bien, pas comme ça.

 

Pas à travailler nuit et jour pour écrire des articles selon un rythme digne du travail à la chaine.

 

Pas en m’ épuisant tel un moteur à 130 km/heure sur autoroute en 1 ère.

 

Donc STOP.

 

J’ arrête.

 

Je veux prendre le temps de vous écrire en visant pleinement votre succès.

 

C’ est ce que je veux faire. Je veux vous apporter un maximum de valeur même si elle est gratuite.

 

J’ ai donc décidé de ralentir la production et la publication des articles pour apprendre à mieux vous parler.

 

Mieux vaut écrire un bon article de temps à autre et passer un peu de temps à le promouvoir, que de faire les choses à la va-vite pour respecter un timing implacable.

 

Il y a des millions de pages rien que sur Google. Sans promotion, pas de visibilité. Sans visibilité, vous n’ aidez pas grand monde. C’ est comme parler devant une salle vide.

 

Mieux vaut un évènement par mois qui fasse salle comble, qu’ une représentation par jour sans auditoire. Pour vous, comme pour moi.

 

Mieux écrire s’ apprend. Ça demande du temps et du travail. Par exemple, je fais des phrases trop longues. C’ est chiant à lire pour vous. Je fais des paragraphes trop longs. On s’ y perd. Vous vous ennuyez peut-être comme à l’ école pendant les cours de math.

 

Je vous comprends.

 

Mais je me soigne 😉

 

Vous savez ce qui est pire? Vous n’ aurez plus accès à des informations utiles si je ne continue pas à expérimenter des choses pour les partager ensuite avec vous.

 

Ça ne peut donc pas continuer comme ça.

 

Voici ce que j’ ai décidé de faire:

 

Mes deux blogs – Destination Maison et Destination €pargne – vont être rassemblés en un seul et même blog.

 

Vous aurez ainsi accès à ces informations complémentaires au même endroit. Tout sous la main.

 

Une chose est sûre: le temps dégagé par cette stratégie sera mis à profit pour vous.

 

Si si. J’ ai plein d’ idées d’ investissements que je vais pouvoir mettre en oeuvre, et je vous en ferez profiter en partageant avec vous.

 

Par exemple, en partageant mes premiers pas dans le blogging, certains d’ entre-vous ayant investi dans un blog, pourront voir qu’ ils ne sont pas seuls à vivre cette situation. Vous pourrez comparer. Avoir des idées. Partager. M’ aider dans l’ aventure qui sait.

 

Voyez, comme vous peut-être, je démarre en bas de l’ échelle. Comme vous, je cherche. Je tâtonne. Je tente des nouvelles choses. Je me trompe. J’ apprends.

 

Peut-être qu’ un jour, je pourrais vous aider à réussir dans le blogging. En vous évitant de commettre mes erreurs pour vous mener au succès par des raccourcis. Parce que je suis passée par là, et que j’ aurais aimé qu’ on le fasse pour moi.

 

L’ expérience est bien plus précieuse que toutes les théories du monde.

 

On ne peut pas parler de succès à l’ heure actuelle.

 

C’est vrai.

 

Et si la clé du succès était simplement de faire ce que vous avez envie de faire.

 

A vos rêves,
Isabelle

Sujets relatifs

Comment fabriquer de l’ or Vous n’êtes pas les seuls à vous demander comment fabriquer de l' or.   Pour percer le secret de la « recette » de fabrication de l’or et produ...
Commencer à vous enrichir Chercher les meilleurs taux signifie chercher à faire des économies, pas vrai?   Vous souhaitez faire des économies, ok. Il y a des tas de fa...
Dans quoi investir concrètement dans ce contexte c... Ça y est vous y êtes.   Ça soulève les tripes, n’ est-ce pas?   Pourtant au début, rien ne laissait présager une telle ivresse.   ...
4 astuces simples pour améliorer l’estime de... 4 astuces simples pour améliorer son estime personnelle   Avoir une meilleure estime de soi est un pas de plus vers le bonheu...

Auteur: Destination Épargne

Partager cette publication sur

4 Commentaires

  1. Bonjour Isabelle,

    Je pense qu’il ne faut trop se mettre la pression pour faire un blog.
    Moi, j’écris comme bon me semble, que quand j’en ai envie.
    Faut pas penser « blog à pognon » 🙂 mais en richesse d’échange…
    Excellente idée la fusion des deux blogs ! J’adore les travaux.
    Merci pour l’émotion de cette article.

    Mon dernier article: http://investissementpetitprix.fr/premier-achat-immobilier-garage-campagne/

    Publier une Péponse
    • Bonjour Jérôme 🙂

      Merci! Ç a fait du bien d’avoir un avis extérieur 🙂

      Et tu as de très bons conseils, je les prends en compte.

      C’ est vraiment cool que tu sois là!

      À bientôt,
      Isabelle

      Publier une Péponse
  2. Libre à toi de supprimer ce commentaire si cela te chante car je vais être particulièrement désagréable.
    Ca me fait quand même marrer tous ces blogueurs résultant d’un croisement entre Warren Buffet et mère Thérésa.
    On veut vendre des produits (le plus souvent au black) mais bien sûr ce n’est pas pour le pognon (comme on a hérité des gènes de papa Warren on est des dieux vivants en investissements et on se fait des roubignoles en or) mais pour aider les gens (ça c’est les gènes hérités de maman Mère Thérésa)

    Alors bien sûr on voulait creuser des puits dans le désert mais bon comme on a eu 2 en maths c’est pas possible. Pour info un de mes frangins n’est pas particulièrement brillant en maths mais cela fait plusieurs années qu’il combine son job (il est musicien) et humanitaire en organisant des concerts et en convoyant les dons récoltés en Afrique.

    Et puis c’est bien connu si on donne un poisson à un affamé il va le manger mais un jour ou l’autre il aura encore faim alors nous on veut lui apprendre à pêcher à l’aide de vidéos sur un espace privé pour seulement 497 € pour qu’un maximum de gens puisse en profiter alors qu’on pourrait vendre cette fantastique formation au moins 250 000 €

    Moi aussi quand je croise un SDF à Lapwent je ne peux m’empêcher de lui demander :
    «
    – Mais c’est quoi donc qui te bloque pour investir dans l’immobilier ?
    – T’as pas un euro ?
    – Ah mais ça c’est tes croyances limitantes. Y a pas besoin d’argent pour investir dans l’immobilier faut utiliser l’argent des autres. Achète mon passeport immobilier pour seulement 497 € et tu sauras tout
    »

    Je ne sais pas si je fais partie d’une minorité mais ce discours qu’on trouve sur tous les blogs traitant d(argent ça commence à me les briser grave. Si tu veux aider des gens tu peux commencer par baisser de 30 % le montant de tes loyers, loger gratos des migrants ou autres personnes en difficultés, être bénévole aux restos du coeur ou pleins d’autres trucs. Si tu veux contre 10 000 € je veux bien te coacher et je peux te garantir du concret tu vas VRAIMENT aider des gens. Il faut juste de demander si tu as plus de gènes de Warren ou de mère Thérésa.

    Et franchement ton blog apporte quoi de plus que la multitude de blogs concurrents ? (pardon dans le joli monde des blogueurs bisounours il n’y a pas de concurrents que des partenaires grâce à l’affiliation qui nous permettra de toucher de bons gros billets verts en faisant la promotion de la formation du voisin qui ressemble beaucoup à la notre puisqu’on était tout les deux clients de la même formation ou qu’on a lu les mêmes bouquins de finance personnelle et que nos vidéos ne sont que l’illustration des dits bouquins)
    Un des articles en particulier m’a fait halluciner tout le long tu rabâches ta réussite insolente et en réponse à un commentateur qui veut savoir où se produit cette si belle réussite tu l’envoies sur les roses pour la tranquillité de tes affaires…
    Bref on parle de ses couilles à longueur de temps et on poste une image avec un immense cache sexe. N’est-ce pas un peu se foutre de la gueule des gens qu’on prétend vouloir aider ?

    Je te souhaite néanmoins de te faire des roubignoles en or avec le bloging (ne serait-ce que pour te dénoncer au fisc et aux urssaf -désolé mais je suis une ordure il n’y a pas une seule goutte du sang de Mère Thérésa dans mes veines-)

    Publier une Péponse
    • Didier-Fabrice, pourquoi dépenser votre temps pour laisser un commentaire presque injurieux ?

      Un ras-le-bol, je peux le comprendre. Votre point de vue, je le respecte jusqu’ à un certain point.

      Bien sûr, je ne le partage pas.

      Il y a différentes façons de se rendre utile au monde. Ce que votre frère fait est un très bel exemple de générosité. Il semble, lui aussi, avoir hérité des gènes de mère Thérèsa pour reprendre votre expression. Et il a investi dans son art pour gagner sa vie.

      C’ est d’ailleurs grâce à cet argent généré par son travail qu’ il peut venir en aide aux autres. Je lui souhaite donc de gagner beaucoup d’ argent pour continuer à pouvoir le faire.

      Je rêvais de soigner des gens en tant que médecin sans frontière comme vous avez pu le lire. Je n’ ai pas été médecin, mais j’ ai fais beaucoup de secourisme à bord des avions. J’ ai éteint un feu à dix mille mètres d’ altitude sauvant probablement des centaines de vies là aussi. Fait des rapatriements sanitaires, tenant la main des gens et les rassurant pendant des heures de l’ autre bout du monde à Paris. Et d’autres anecdotes que je ne peux pas raconter. Non pas pour vous envoyer sur les roses, ni pour la tranquillité de mes affaires, mais par secret professionnel, cette fois, auquel je suis tenue à vie.

      J’ ai moi aussi soutenu financièrement des familles en Afrique et aux Philippines. Aidé à redresser la situation financière de plusieurs personnes près de chez-moi, sans demander un centime. Organisé des défilés de mode quand je n’avais même pas 20 ans pour des oeuvres caritatives, dépensant ce que j’ avais mais reversant l’ ensemble des dons aux associations.

      Avoir 2 de moyenne en math ne m’ a pas empêché d’aider plein de gens, juste d’être médecin.

      Après, il y a différentes façons de se rendre utile au monde mais tout le monde n’ a pas envie d’ être aidé non plus. Même gratuitement. Vous pouvez parfois vous démener pour sortir quelqu’ un de sa situation, et que ce quelqu’un vous en veuille pour ça, et retourne à sa situation. On ne sauve pas les gens malgré eux.

      Les personnes qui veulent de l’ aide, ne veulent pas forcément de l’aide gratuite non plus. Beaucoup de gens veulent s’ offrir un service ou un produit parce que se sentir redevable n’est pas une position confortable ni acceptable pour tout le monde. Il est possible que vous, vous aimeriez accéder à tout ce que vous souhaitez gratuitement, mais c’est loin d’ être le cas de tout le monde. La majorité des gens cherchent des prix bas, mais pas nécessairement la gratuité.

      L’ échange de valeurs est une notion qui a du sens pour beaucoup de gens vous savez.

      C’est comme pour tout: si l’ échange est équilibré, il a du sens. Si vous travaillez des heures et des heures chaque jour, et que tout le monde prend le fruit de votre travail gratuitement, c’est aussi déséquilibré que si vous faites payer 250 000 euros un verre d’eau à une personne richissime perdue en plein désert.

      Je n’ adhère à aucune de ces deux pratiques. Personne ne doit travailler gratuitement. Pas plus, qu’ on doit se faire payer le moindre service rendu.

      Je ne sais pas comment répondre à certaines de vos remarques car j’ ai parfois l’ impression que vous ne vous adressez pas à moi. C’ est comme si vous en vouliez à bon nombre de blogueurs…

      Clairement, que voulez-vous Didier-Fabrice? Quelle est le but de votre démarche?

      L’ appartement présenté dans un article est un partage pour montrer une possibilité d’ investissement. La ville précise dans laquelle il se trouve est une information qui n’ apporte rien. Il n’ a jamais été question d’ envoyer sur les roses la personne m’ ayant demandé où se trouvait ce logement. Sa question était totalement légitime. Je lui ai répondu avec égards.

      Vous, par contre, vous dépassez les bornes en me manquant de respect.

      Vous parlez à une femme. Je n’ai pas les attributs dont vous me dottez. Je ne comprends d’ailleurs pas ce que vous avez écrit: « Bref on parle de ses couilles à longueur de temps et on poste une image avec un immense cache sexe. »

      Vous souhaitez me dénoncer au fisc et aux ursaff. Ça ne m’ inquiète nullement. Faites-donc.

      Prenez tout de même conscience que vos propos frôlent la menace.

      A moins de revenir pour apporter quelque chose de constructif aux autres, vous n’ êtes plus le bienvenu sur ce blog.

      Publier une Péponse

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest